• TROUVE SUR LE NET

    La légende des petits enfants

     

     

     

    Cest bientôt la Saint Nicolas, sa vie a alimenté une multitude de légendes qui reflètent sa personnalité généreuse.

    saintnicolas2

    La légende la plus connue est celle des trois petits enfants.

    Un père qui avait beaucoup de difficulté à nourrir ses enfants envoya ceux-ci glaner les épis de blé laissés par les moissonneurs. Perdus, ils demandèrent l'hospitalité chez un boucher qui ne trouva rien de mieux que de les tuer, les découper et les mettre au saloir.

    Sept ans plus tard, Saint-Nicolas vint à passer et demanda à son tour l'hospitalité. Il insista pour manger le petit salé préparé sept ans plus tôt. Entendant cela, le boucher s'enfuit en courant. Saint-Nicolas alla au saloir, il leva trois doigts et les enfants se levèrent tous les trois.

    De cette légende est née cette chanson.

    Ils étaient trois petits enfants
    Qui s'en allaient glaner aux champs.
    Tant sont allés, tant sont venus
    Que sur le soir se sont perdus.
    S'en sont allés chez le boucher:
    "Boucher, voudrais-tu nous loger?"

    "Entrez, entrez, petits enfants,
    Y a de la place, assurément."
    Ils n'étaient pas sitôt entrés
    Que le boucher les a tués,
    Les a coupés en pt'its morceaux,
    Mis au saloir comme pourceaux.

    Saint Nicolas, au bout d'sept ans
    Vint à passer dedans ce champs;
    Il s'en alla chez le boucher:
    "Boucher, voudrais-tu me loger?"
    "Entrez, entrez, Saint Nicolas,
    De la place il n'en manque pas."

    Il n'était pas sitôt entré
    Qu'il a demandé à souper.
    On lui apporte du jambon,
    Il n'en veut pas, il n'est pas bon.
    On lui apporte du rôti,
    Il n'en veut pas il n'est pas cuit.

    De ce salé, je veux avoir,
    Qu'y a sept ans qu'est dans l'saloir."
    Quand le boucher entendit ça
    Hors de sa porte il s'enfuya:
    "Boucher, Boucher, ne t'enfuis pas;
    Repens-toi Dieu t'pardonnera."

    Saint Nicolas pose trois doigts
    Dessus le bord de ce saloir:
    "Petits enfants qui dormez là,
    Je suis le grand Saint Nicolas."
    Et le grand saint étend trois doigts,
    Les p'tits se relèvent tous les trois.

    Le premier dit: "J'ai bien dormi."
    Le second dit: "Et moi aussi."
    Et le troisième répondit:
    "Je croyais être au Paradis."
    Ils étaient trois petits enfants
    Qui s'en allaient glaner aux champs.

    stnico5


  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Décembre 2014 à 15:01

    J' ai toujours eu peur de mon boucher !! ...( je rigole ) ...

    Demain je vais au théâtre de Lunay et toi ? bises ...

    2
    Samedi 6 Décembre 2014 à 16:56

    Quelle jolie histoire ! merci de me l'avoir rappelée !

    gros bisous

    Am

    3
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 08:12

    Bonjour Josy, une légende qui ressemble beaucoup Au petit Poucet !

    J'aimais bien cette histoire quand j'étais petite, elle me faisait peur !

    Bon dimanche gros bisous Rozy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :